Lifestyle

Mes 5 lectures préférées de 2018

La nouvelle année sonne l’heure du bilan ! J’ai décidé de vous partager une nouvelle fois mes meilleures lectures de l’année, car cet article vous avait beaucoup plu en 2017. J’ai moins lu en 2018 et cela s’est ressenti dans mes coups de cœur. Ils ont été plus modestes et c’est pourquoi je souhaite en faire beaucoup plus en 2019 !

D’autres articles sur le thème de la lecture.

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V., le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

J’ai commencé l’année avec une nouvelle envie : celle de lire en anglais. Difficile de choisir avec quel ouvrage commencer… j’ai finalement sélectionné Harry Potter en suivant les astuces que je vous propose dans cet article. Je ne les avais jamais lu et j’ai passé une super année au côté de nos apprentis sorciers. L’addiction arrive rapidement et mon niveau de lecture en anglais a beaucoup évolué : j’ai lu le premier tome en 3 mois et les derniers en seulement quelques semaines !

Les bas-fonds de Ketterdam s’organise en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker. Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et surtout, connu pour être un voleur hors pair. Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du palais de Glace, réputé imprenable. Ce prisonnier est l’inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limite les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Une drogue, qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d’engendrer un chaos irréversible.

Décidément, la place est au fantastique ! Un gros coup de coeur inattendu, surement le seul de 2018. J’ai dévoré les deux tomes en une semaine seulement… Je me suis très vite attachée à cette bande d’anti-héros dans cette ville du vice qu’est Ketterdam. Je le recommande vivement, j’ai passé un excellent moment.

58,5 kg (mais post-Noël), unités d’alcool : 14 (mais compte en fait pour deux à cause de soirée de nouvel an), cigarettes : 22, calories : 5 422″. A presque trente ans, Bridget Jones consigne ses déboires amoureux dans son journal. Elle sort trop, fume trop, boit trop, compte les calories et fantasme sur son play-boy de patron. Sa hantise : finir vieille fille. Ses objectifs : perdre du poids et trouver son prince charmant. L’irrésistible confession de la célibataire la plus célèbre de la planète.

J’avais adoré les films et je souhaitais vraiment découvrir les livres dont ils étaient tirés. J’ai toujours apprécié le côté universel du personnage de Bridget Jones, dans laquelle un bon nombre de femmes sont obligées de se retrouver. On partage quelques unes de ses manies et on en reconnait d’autres chez les hommes ou femmes de notre entourage. C’est décomplexant au possible et ce livre de 1996 n’a pas pris une ride !

Et si partager une simple miche de pain transformait profondément les rapports humains ? Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.

Ce livre est LE livre feel-good mis en avant cette année ! Difficile de passer à côté en librairie, c’est pourquoi j’ai voulu découvrir l’engouement autour de cette saga. Le premier tome a été un vrai bol d’air frais, avec Polly quittant Londres pour partir dans un petit coin reculé d’Angleterre. J’ai adoré découvrir avec elle, la nouvelle vie qui l’attendait la-bas. Si je vous conseille vraiment le premier tome, je dois avouer que les deux seconds s’étiolent avec le temps. On part vraiment dans le cliché par moment et c’est ce que j’aurai tendance à reprocher aux livres feel-good. A consommer donc avec modération !

Une comédie romantique qui fait un bien fou ! À 25 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine. Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ? Une comédie romantique légère et subtile.

Ce qui m’a attiré dans cette BD, furent tout d’abord les superbes illustrations qui dégageaient un effet « feel-good« . J’ai rapidement été entraîné dans l’histoire d’Églantine, plus profonde qu’on ne pourrait l’imaginer au premier coup d’oeil. Cette bande-dessinée m’a donné envie d’en lire plus de ce genre, même si le budget pour un aussi bel objet-livre n’est pas du tout le même.

∴          ∴          ∴          ∴          ∴          ∴         ∴         ∴         ∴

Et toi, quelles sont tes meilleures lectures de l’année ?

Dis-le moi par commentaire 🙂  

∴          ∴          ∴          ∴          ∴          ∴         ∴         ∴         ∴

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply