Lifestyle

Moment Lecture • Le bonheur à l’école

A travers « Le bonheur à l’école », Dominique Deconinck partage avec nous son quotidien de professeur des écoles ou d’institutrice, comme elle aime se faire appeler. Ce livre se destine à toutes les personnes intéressées par le lieu mystérieux que représente l’école, les parents, les futurs professeurs… Prêt à découvrir le journal d’une institutrice ?

Chaque matin, les jeunes parents déposent leurs enfants dans la cour de l’école. Un baiser, un geste de la main, une fermeture éclair remontée et les voilà seuls face à la grande aventure. Que se passe-t-il une fois la cloche sonnée ?


Dominique Deconinck est enseignante en primaire – ou, comme elle aime le dire plus simplement, instit. Dans ce récit fin et plein d’humanité, elle nous entraîne en passager clandestin dans sa salle de classe, au milieu des rangs, dans la cour ou sous le préau. Elle raconte son métier, ce qu’elle voit et ce qu’elle entend: les leçons, les jeux, les confidences, le découragement ou le chagrin, les miracles de la confiance, les mots d’enfants…


I N F O R M A T I O N S


Auteur : Dominique Deconinck
Nombre de livres : 1
Genre : Littérature du réel
Prix broché : N’existe pas à ce jour    /   Prix poche : 6,60 €

        ◊    ◊    ◊    ◊

Nombres de pages : 216 pages
Edition : Le livre de poche


U N E   P R O F’   P A S S I O N N E E 


Après 20 ans devant le tableau, Dominique aime toujours autant son métier. Elle savoure chaque moment de vie qui se déroule sous ses yeux, avec ses élèves. Loin des portraits de « profs démissionnaires » ou « déprimés », elle partage avec simplicité sa vision de l’enseignement. Ce qu’on ressent rapidement c’est que Dominique aime les gens. Pas de la manière dont les politiques ou autres personnes douteuses le disent, mais réellement. J’ai pu facilement m’identifier à sa façon de voir les choses et comment elle souhaite enseigner.

J’adore ce concept de « témoignage » : j’en demande constamment autour de moi dés que je rencontre un professeur. Je trouve très intéressant d’avoir des avis, des anecdotes différentes, qui ont poussé les gens à faire ce métier.


R E A L I T E   D U   T E R R A I N   


L’auteur parle de quelques clichés qui ont la vie dure, concernant le rythme de travail des professeurs notamment. On comprend également les grands enjeux qui se cachent derrière l’école, le fait de s’y sentir bien, s’y sentir à sa place. De sa vie de maman/professeur aux moments détentes dans la salle des professeurs, elle partage avec nous son quotidien.

On réalise également la nécessité d’être professionnelle avant tout, dans certaines relations parents/professeurs, face à un élève en détresse. A la fin de chaque chapitre, on retrouve une petite anecdote drôle, qui nous rappelle les réactions improbables des enfants.


R E F L E X I O N S . . .    


Dominique nous pousse à nous questionner, parfois de façon indirecte : quelle pression mettons-nous indirectement aux enfants ? Est-ce qu’une note est si importante que ça ? L’école s’arrête-t’elle réellement à 16h30 ? Elle nous partage ses doutes également, ses moments de faiblesse après une journée difficile ou face à un élève en difficulté.

Elle compare également l’instruction qu’elle a reçue à son époque et celle qu’elle pratique aujourd’hui. Il y a eu des moments où j’ai eu envie de surligner certains passages, faire des annotations afin de m’y référer pour plus tard. Ce livre s’adresse aussi bien aux professeurs ou futurs professeurs, qu’aux parents souhaitant mieux comprendre l’environnement où leur enfant évolue.

J’ai aimé :

La vision de l’auteur sur l’enseignement.
Le récit très facile à lire, sans longueur.
La réflexion autour du métier de professeur des écoles.

Je n’ai pas aimé :

Rien de particulier.

Le livre « Le bonheur à l’école » a été une lecture agréable, qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses tout en ayant l’avis expert d’une professeur chevronnée. Je le relirai très probablement dans le futur, lorsque je serai moi-même professeur.

14 / 20

« Lecture agréable »

 

Et toi, est-ce-que tu as lu ce livre ?

Dis le moi par commentaire 🙂
Tu peux me rejoindre ici ↓

youtube-4-xxl         instagram-4-xxl

nolwenn signature

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Constant
    29 janvier 2017 at 18 h 19 min

    Coucou, super article
    Je voulais savoir, pour faire prof des écoles, je sais qu’il faut faire 3 ans de licence et Master 2. Et j’aurais voulu savoir quelle licence tu as fait, et en « quelle classe » tu es?
    Merci de ta réponse ♡

    • Reply
      Nolwenn
      7 février 2017 at 19 h 06 min

      Merci d’avoir pris le temps de lire mon article ! 🙂 Je suis en 3éme année de licence à l’ESPE. Mon parcours est assez particulier, j’ai eu un BTS Communication avant de me réorienter vers cette licence qui ouvrait en 3éme année. C’est une sorte de « préparation » au Master, car nous reprenons toutes les bases des matières du Master (histoire, français, maths, sciences…). Cependant, cette licence n’existe pas partout en France, elles sont assez rares. J’espère avoir répondu à ta question ! Bisous ♥

  • Reply
    aurore
    26 janvier 2017 at 12 h 33 min

    n se pose beaucoup de question par rapport au système éducatif, Céline ALvarez a récemment mis un bon coup de pied dans la fourmilière.
    Personnellement, j’aimerais que mon enfant aille dans une école Montésouris, pour lui apprendre à apprendre, par lui même …

    • Reply
      Nolwenn
      7 février 2017 at 19 h 03 min

      « Les lois naturelles de l’enfant » me tente énormément, je pense me l’acheter bientôt ! C’est vrai que la méthode Montessori est intéressante…

    Leave a Reply