Humeurs

Pourquoi j’ai décidé de devenir professeur des écoles

Il y a un an, j’ai fait un changement d’orientation impactant considérablement mon futur professionnel. Au-revoir la communication, bonjour l’enseignement. Un avenir que je n’aurais même pas envisagé il y a quelques années. Alors qu’est-ce-qui a changé ? Qu’est-ce-que je vois dans le métier de professeur, que je pense ne jamais trouver dans un autre métier ? Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous mes motivations pour faire l’un des plus beaux métiers au monde.

Q U E L Q U E   C H O S E   Q U I   M A N Q U E

 

Je me rappelle de ce jour de décembre, assise devant mon écran d’ordinateur dans l’agence de communication où j’étais en alternance. Ce constat s’est imposé à moi : « Je ne peux pas faire ça toute ma vie ». Cette sensation de perdre son temps, de travailler pour une société où les bénéfices ne reviendront jamais vers vous et surtout, l’impression d’être inutile.

Pas d’être inutile dans l’entreprise, car nous étions 3 pour gérer l’agence donc le travail était plus ou moins présent selon les périodes. Mais juste être inutile. Qu’est-ce-que j’apportais réellement ? De l’argent probablement, pour une société dont je serai toujours salariée. Mais, qu’est-ce-que j’apportais aux gens ? Je leur demandai de l’argent, un budget pour des plans de communication afin que leur société marche plus ou moins, dans le but de gagner encore plus d’argent et ainsi de suite…

Certaines personnes arrivent à s’épanouir de cette façon et tant mieux, il faut de tout pour faire un monde. Certains n’ont pas besoin de se sentir utile ou au contraire, se sentent utiles dans ce type de métier et heureusement !

D E V E N I R   M A I T R E S S E   ?   

 

Contrairement à plein de personnes qui choisissent ce métier, il ne m’a pas paru évident dès le premier jour. Avant, je m’imaginais working girl, des montagnes de dossiers à la main, enchaînant les rendez-vous et portant tailleur et talons hauts. Assez loin de l’image que l’on se fait des professeurs, n’est-ce-pas ?

Tiens l’image des professeurs d’ailleurs, on en parle ? Contrairement aux décennies précédentes, les professeurs ont perdu de leur superbe : feignant avec leurs 6 heures de cours quotidiennes, leurs vacances scolaires, tout ça pour s’occuper de gosses ! Je ne commenterai pas ces clichés : certains savent que chacun de ces points est complètement faux et les autres, ne sont pas le genre de personnes avec qui j’ai envie de converser.

Alors oui, le salaire ne sera pas celui d’un PDG, les situations seront parfois difficiles à gérer, on se sentira stressé parfois, dépassé souvent. On se demandera si l’école s’arrête réellement sur le seuil de sa classe quand on aura passé son week-end à corriger des copies. Les parents parfois agaçants, nous pousserons autant à bout que leur progéniture.

E T   P O U R T A N T  . . . 

 

Et pourtant, je le sens : ce métier est fait pour moi. Je ne pense pas devenir une de ces enseignantes engagées, pensant révolutionner le monde à travers sa salle de classe. J’ai ma part d’idéalisme forcément, vu que je pense que pour chacun d’entre nous, le savoir c’est le pouvoir. Cependant j’essaie de garder les pieds sur terre pour ne pas tomber de haut.

Lorsque je pense à mon futur métier, j’ai le coeur qui gonfle et tout en moi, me dit que je fais le bon choix. Je suis jalouse des maîtresses dont je visite les classes, j’ai hâte de commencer à travailler. Je sais que ce ne sera pas facile, même tout le contraire, mais que voulez-vous, j’ai hâte ! Ce n’est pas un métier, c’est plus que ça : c’est ce qui pousse les gens à devenir médecin, infirmière, avocat, pompier, policier…

J’aime les cours d’écoles, les grandes classes, les chaises de toutes les couleurs, les affiches placardées sur tous les murs, les trousses posées sur la table, la tasse de la maîtresse sur le bureau, le tableau vert, blanc ou numérique…

Les enfants, leurs yeux ébahis quand ils apprennent quelque chose de nouveau, leurs sourires jusqu’au bout des oreilles quand ils savent qu’ils ont réussi quelque chose, leurs rires, leurs petits chagrins, leurs questions improbables, leur façon de voir la vie.

Alors à côté de ça, 5 années d’études et un concours,
ça devrait être surmontable non ? 

 

« C’était un professeur, un simple professeur
Qui pensait que savoir était un grand trésor
Que tous les moins que rien n’avaient pour s’en sortir
Que l’école et le droit qu’a chacun de s’instruire

Il y mettait du temps, du talent et du coeur
Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures
Et loin des beaux discours, des grandes théories
A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui
Il changeait la vie »

Il changeait la vie – Jean-Jacques Goldman

 

Et toi, quel métier fais-tu ou veux-tu faire ?

Dis le moi par commentaire 🙂
Tu peux me rejoindre ici ↓

youtube-4-xxl         instagram-4-xxl

nolwenn signature

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    Trouver sa voie, ça existe - itsNOLWENN
    11 juin 2017 at 10 h 38 min

    […] en savoir plus : « POURQUOI J’AI DÉCIDÉ DE DEVENIR PROFESSEUR DES ÉCOLES […]

  • Reply
    sandra
    8 mars 2017 at 13 h 26 min

    Mon rêve aussi je rêve de changer d’orientation et de me lancer dans l’enseignement ! J’ai décidé de m’y mettre après la naissance de mon enfant. Je ne regrette pas mon parcours, ni mon métier : je suis conseillère d’orientation mais ce ne sera pas ce qu’il me faut pour le restant de mes jours 🙂

    En tout cas bravo pour cette prise de risque ce n’est pas toujours simple !

    • Reply
      Nolwenn
      18 mars 2017 at 19 h 11 min

      Je te souhaite de réaliser cet objectif ! C’est très courageux de ta part, j’espère que cela sera possible (tout est possible cela dit quand on s’y met vraiment) 🙂

  • Reply
    Flora
    22 janvier 2017 at 22 h 38 min

    La façon dont tu en parles donne vraiment envie! L’année prochaine je devrais faire des stages pour essayer de déterminer mon futur métier mais je n’ai que peu d’idées :-/ Du coup ton article m’a bien aidée! Merci à toi ♥

    • Reply
      Nolwenn
      7 février 2017 at 19 h 02 min

      J’espère que tu trouveras ta voie ! 🙂 Merci pour ton commentaire, bisous ♥

  • Reply
    Sarah Chloé
    22 janvier 2017 at 21 h 06 min

    Tu es courageuse d’avoir changé de voie ! Félicitations !
    http://www.noiretdore.com

    • Reply
      Nolwenn
      7 février 2017 at 19 h 01 min

      Merci beaucoup, j’en suis ravie ! 🙂

    Leave a Reply