Humeurs

Trouver sa voie, ça existe

J’écris cet article sur un coup de tête, quelque temps après avoir lu plusieurs articles où de nombreux blogueurs partageaient leur expérience concernant leur orientation. Ces articles sont très importants, ils représentent l’état d’esprit de nombreux étudiants qui ne savent plus où ils en sont. C’est important de savoir que l’on n’est pas seul dans cette situation. Cependant, cela peut devenir assez décourageant : sommes-nous condamner à faire un métier qui ne nous plaise pas ?

 J’ai été dans cette situation

Comme beaucoup d’étudiants, j’ai été perdue à un moment dans mes études. J’ai eu de la chance : cela est arrivé assez « tard » (BAC +2) mais pas assez tard pour ne pas pouvoir changer de voie.

J’aime planifier, parfois des années en avance, pour savoir dans quelle direction je vais. Et pourtant, j’ai quand même réussi à me « tromper ». 5 ans après avoir décidé que je souhaitais être dans la communication, je me rends compte que je ne suis pas faîte pour ça. 5 ans de planification qui tombent à l’eau : on peut être organisée, sembler tout maîtriser et changer d’avis. Ce n’est pas grave.

•   •   •   •   •

Alors une fois qu’on se rend compte que notre domaine d’étude ne nous plait pas, que fait-on ? Sommes-nous destinés à prendre un boulot d’appoint ? Celui qui paiera nos factures et nous permettra de mener une vie convenable ?

•   •   •   •   •

Trouver le métier idéal

J’ai souhaité faire cet article pour rassurer ceux qui pensent que « travail » et « plaisir » ne peuvent pas être assimilés. Ce n’est pas une fatalité : nous pouvons tous trouver le travail qui nous convient. Alors certes, ce ne sera peut-être pas le métier qu’on rêvait de faire petite (actrice, chanteuse et autres) mais cela sera un métier qui nous plaira vraiment.

Pour ma part, j’ai réussi à trouver un futur métier qui me plaît vraiment. Celui qui vous donne envie de vous lever le matin, de faire des recherches complémentaires pour vous améliorer, de vous investir à 100 %. Ce n’était pas le métier que j’envisageais de faire, à aucun moment de ma vie, et pourtant c’est celui qui est fait pour moi.

Pour en savoir plus : « POURQUOI J’AI DÉCIDÉ DE DEVENIR PROFESSEUR DES ÉCOLES »

Alors comment faisons-nous ?

Tout d’abord, ne désespérez pas ! Il existe forcément un métier qui vous plaira et pour lesquels vos qualités et compétences fonctionneront. C’est compliqué de trouver sa voie et ce n’est pas grave de la remettre en question lorsqu’on sent que l’on n’est pas entièrement comblé.

Je ne vis pas non plus dans le monde des bisounours : avoir un métier stable, avec un salaire qui l’est tout autant, est un luxe dans la société dans laquelle nous vivons. Cependant, avec la montée des turn-overs et des éventuelles dépressions, il peut être intéressant de trouver un métier qui nous donne envie de nous lever pour les 40 prochaines années.

↓  Voici une vidéo que j’ai faite qui, je l’espère, pourra vous aider  ↓

Et toi, qu’en penses-tu ?

Dis le moi par commentaire 🙂
Tu peux me rejoindre ici ↓

youtube-4-xxl         instagram-4-xxl

nolwenn signature

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Mes 5 coups de coeur du mois de juin 2017 - itsNOLWENN
    2 juillet 2017 at 10 h 31 min

    […] NUMERO #3 : « TROUVER SA VOIE, ÇA EXISTE » […]

  • Reply
    Bordelaise By Mimi
    17 juin 2017 at 18 h 45 min

    Hello Nolwenn,
    effectivement, on peut parfois avoir envie de changer de voie. En même temps c’est tellement compliquer de savoir ce que l’on veut faire à l’avance. Comme toi j’ai changé de voie après une Licence de Lettres qui ne me passionait plus pour des études dans le domaine et du Luxe, pour finalement aujourd’hui travailler dans l’immobilier et blogguer à coté… Mais je ne regrette pas mon parcours. L’important, c’est d’oser changer au bon moment et de trouver sa voie 🙂 Je te félicite pour ton courage! Bonne chance pour la suite 😉
    Bisous et bon weekend 😉
    Mimi

    • Reply
      Nolwenn
      18 juillet 2017 at 14 h 58 min

      En effet, c’est dur de savoir ce qu’on souhaite faire de sa vie :/ Changer plusieurs fois ne veut pas dire qu’on ne trouvera pas, c’est vrai ! Merci beaucoup pour ton commentaire, plein de bisous.

  • Reply
    Hazel Rose
    11 juin 2017 at 20 h 22 min

    Cette année, je me suis retrouvée exactement dans cette situation, celle où tu doutes de ton choix d’orientation pourtant pris des années auparavant et dans laquelle tu me remets en question tout un futur pourtant si bien planifié. J’ai décidé de lâcher prise et de ne pas laisser la pression m’étouffer en m’octroyant une année de césure l’an prochain (entre ma L3 et mon Master) afin de prendre le temps de réfléchir vraiment à ce que je souhaite faire de ma vie. Ton article et tes conseils sont précieux 😉 Bisous !

  • Reply
    YAN
    11 juin 2017 at 19 h 29 min

    Je suis plutôt d’accord avec toi. On peut se tromper de voie mais il faut pouvoir s’en rendre compte et oser changer.
    De nombreuses personnes s’accrochent dans un métier qu’ils détestent, qui les rend malheureux et même malades. Je comprends qu’il faille payer des factures et tout, mais parfois il faut faire le saut pour trouver quelque chose de mieux…même si ce n’est pas le job dont on a rêvé.
    Par contre, avec le monde tel qu’il est aujourd’hui, je ne pense pas qu’on peut encore trouver beaucoup de métiers où on puisse faire la même chose pendant 40 ans.

    • Reply
      Nolwenn
      18 juillet 2017 at 14 h 56 min

      Je suis bien d’accord avec toi ! Et oui, c’est de plus en plus rare un métier qui dure tout une vie. Heureusement en un sens, cela veut surement dire qu’on peut de plus en plus facilement découvrir d’autres options de carrière. Bisous & merci pour ton commentaire 🙂

    Leave a Reply